Duo Cabaret Rocher & Youenn Lange

Ensemble Nautilis & Musiques Têtues

11h – Cine Breizh (Rostrenen)

Deux multi-clarinettistes majeurs en Bretagne rencontrent une des références du chant traditionnel breton pour un concert de contrastes et de dialogues.

Étienne Cabaret et Christophe Rocher se côtoient depuis de nombreuses années. L’idée de créer un répertoire métissé, traversé par les traditions mais aussi par un jazz moderne et libre donne ainsi naissance à une musique hybride qui navigue entre airs dansants et balades mélancoliques, sonorités bretonnes, balkaniques, free, jazz. Créé en 2018, le Duo Cabaret-Rocher a tourné en Chine, en France, en Bretagne en 2019 et sorti en septembre 2020 le CD La marche des lucioles (Musiques Têtues / L’Autre Distribution).

À l’occasion du lancement de l’album « La marche des lucioles », les auteurs ont souhaité associer d’autres artistes issus de divers horizons (photo, vidéo, écrit…) afin d’établir des ponts artistiques entre chacun des onze morceaux de l’album associés à une oeuvre conjointe (texte, film, animation, photographie) qui s’en inspire – voire qui a pu inspirer sa composition. Découvrez le blog

En 2020, ils imaginent aussi une émanation de leur duo et créent l’Octet Cabaret-Rocher, orchestre navigant entre jazz contemporain, improvisé, musiques traditionnelles et grooves, et constitué pour moitié de musiciens de leurs collectifs, Nautilis et Musiques Têtues.

Youenn Lange est devenu une référence dans le chant populaire breton. Sa collaboration avec les Musiques Têtues donne lieu à l’enregistrement d’un album en solo, entièrement a capella : Rod ne’o (Musiques Têtues / L’Autre Distribution). Il chante des chansons du Kreiz Breizh (Centre Bretagne) et de nouvelles gwerz (complaintes) écrites de nos jours. Ce répertoire accorde une place entière à cette forme de chant, épurée et pourtant complexe, bien trop souvent mise à la marge. Son spectacle Rod ne’o se veut moins un hommage ou un objet patrimonial qu’une pulsion de vie pour cette culture et ses gens.


Evolution

Ensemble Sillages

14h30 – St Antoine (Lanrivain)

©Guy Chuiton

Gonzalo Bustos, direction musicale ; Ingrid Schoenlaub, violoncelle ; Léo Belthoise, violon ; Stéphane Sordet, saxophone ; Jean-Marc Fessard, clarinette ; Sophie Deshayes, flûte ; Vincent Leterme, piano

Imaginé par Gonzalo Bustos, le projet Évolution nous raconte la filiation musicale du début du XXe siècle à aujourd’hui. Ce sera l’un des fils rouges que l’Ensemble Sillages déclinera durant trois saisons. Par le truchement des œuvres choisies, mises en miroir, en résonance ou encore en tension, on verra surgir d’inattendues proximités et on découvrira avec quel bonheur le passé a nourri le présent. Mais comment la jeune génération s’empare-t-elle de tout cet héritage ? Élément de réponse avec Arc aux Six Couleurs de la compositrice française Manon Lepauvre, signataire de pages aussi inspirées que chatoyantes.


Impromptu musical dans les rochers

16h – Gorges de Toul Goulic (Lanrivain)

Venez découvrir le chaos granitique de Toul Goulic en musique !


Green meditation

Ensemble Sillages

18h30 – Square de la fontaine – Rostrenen

Romina Romay, électronique, composition ; Stéphane Sordet, saxophone ; Jean-Marc Fessard, clarinette ; Léo Belthoise, violon

Concert en trois temps, une rencontre, et deux pièces : Green Meditation, pour plantes, saxophone, clarinette et électronique, Romina Romay – 15′, suivi de Ys I, pour violon et dispositif électronique, Manon Lepauvre – 10′

« Mon intérêt est de créer de la musique à partir des formes dynamiques de vitalité que l’on trouve dans la nature. C’est pourquoi j’appelle ces compositions, sous forme de pièces électro-acoustiques et acoustiques, des partitions graphiques, des installations, des univers sonores… « La Musique du Vivant ». »- Romina Romay
La méditation verte propose une écoute, un dialogue, un être dans le présent.
Entrer dans le flux des variations de l’état d’une plante, de sa vitalité, se reconnecter par la musique à ce rythme de vitalité essentielle, s’immerger dans ses harmonies et entrer en contact par l’écoute et le toucher avec notre environnement.
Grâce à une interface conçue pour créer des partitions en temps réel, Green Meditation propose d’entendre et de voir l’interaction du public avec les plantes de l’environnement traduites en notes de musique.
Celles-ci seront à leur tour incorporées et traitées dans un dialogue entre clarinette, saxophone et électronique. Les fluctuations produites à chaque instant dans le système organique des plantes affectent le son produit par les musiciens, générant un cycle de liens multiples, traduits en paramètres musicaux.

Le concert sera précédé d’un moment d’échange avec les compositrices et d’une interaction avec le dispositif :  venez nombreuses et nombreux faire chanter les plantes, d’une caresse des mains ou du bout des doigts de pieds !


20h30 – Serres de Kerionvarc’h – chez Pauline Cabaret & David Roulleau (Rostrenen)

Akoustik duo

Logelloù

©Philippe Ollivier

Philippe Ollivier, bandonéon, accordéons, composition ; Yannick Jory, saxophones, composition.

Ce duo très soudé, formé il y a plus de quinze ans, a composé à quatre mains un répertoire d’une grande finesse, enjoué, léger, et dynamique. 

L’improvisation s’y mêle avec l’exploration des possibilités sonores offertes par le logiciel de live looping en temps réel, Logelloop, que Philippe Olivier a co-conçu avec le programmateur Christophe Baratay. Pour avoir composé la musique du spectacle Hirisinn de la Cie le P’tit Cirk en 2012 et l’avoir joué pour plus de 250 représentations scéniques, les musiciens ont atteint une cohésion et une complicité rare, qui leur donne une remarquable liberté dans les interprétations et les improvisations. La puissance mélodique de leurs morceaux est soutenue par leur compréhension approfondie des musiques répétitives, du répertoire traditionnel, ou encore des portes ouvertes par la musique électroacoustique.

+ d’infos

Gosseyn

Musiques Têtues

Gosseyn, un hybride musical dont le nom évoque à lui seul, la bande-son d’une étrange science fiction. D’abord composés au bouzouki par Joachim Mouflin, les morceaux ont chacun leur surprise, développée à plaisir par les autres membres du groupe.

Le clarinettiste Etienne Cabaret et le claviériste Baptiste Grisel ont récemment rejoint le projet, et avec cette nouvelle formation, le jeu tourne sur des couleurs toujours aussi explosives mais maintenant plus expérimentales, plus nuancées aussi. Les intro ou solo font la part belle aux improvisations à base de tourbillons soniques avec effets ou d’envolées instrumentales qui mènent franchement à la transe…

A situer dans la lignée des projets Masada de Monsieur Zorn, cette version en quartet est une pierre multi facettes ; entre l’intention de Secret Chief 3, le goût world-shake-blues-jazz des solistes et les eaux profondes des rythmes orientaux.

Par un grand mélange d’influences, d’envies et de liberté dans les arrangements, les airs ‘musiques du monde’ sont brouillés avec humour et l’harmonisation jazz de l’écriture amène un vrai son d’ensemble. C’est la musique d’une ballade dans les dédales d’un pays inconnu, sans limite, jouant l’histoire du temps et des styles sans se soucier de l’heure qu’il est. Des mondes parallèles coexistent, qu’un accord ou une note font apparaître puis disparaître. On n’est pas loin du pays d’Humpty Dumpty (ou des Merveilles) où ce qui existe est ce qui est dit, et ce qui est joué.