Bide Bang Venteux

Le Bide Bang venteux c'est peut être :

Flûtes : Célia Basset, Antoine Péran,
Hélène Deltreil, Julie Delbecq, Judith Leonardon

Saxophones :Alain Bruhl, Vincent Sevoz,
Erwan Berthé, Yann Bagot, Régis Bunel,
Stefano Tempellini, Manu Pereira

Clarinettes : Marie Simonetta, Etienne Cabaret

Tubas : Jérôme Ballero, David Quesmand,
Céline Biewesch, Grégoire Barbedor

Trombones : Denis Robert, Amélie Juillard,
Anthony Fougerai, Marion Delalande, Pierre-Yves Evain

Bugle & Trompette : Claire Barbier, Lætitia Toury

Percussions : Franck Muller,
Joachim Mouflin, Manuel Caminade

Ecouter Bide Bang Venteux

Présentation de Bide Bang Venteux

« J'entends des voix dans ma tête, plus que ce que je peux jouer tout seul, alors je les ai couchées sur le papier puis on a monté un collectif à géométrie variable pour jouer cette musique."

Voilà comment on pourrait décrire la genèse du Bide Bang Venteux :  un ensemble acoustique et éphémère d'une quinzaine de personnes, surtout des vents (cuivres et bois) mais aussi des percussions et parfois des voix, jouant des musiques écrites par Grégoire Barbedor mais aussi par d'autres musiciens de l’ensemble, chacun dirigeant les morceaux qu'il a écrits.

Des compositions originales pour un ensemble qui ne l'est pas moins : entre un orchestre debout et une fanfare assise, entre une écriture léchée et de l'improvisation.

Bios

Grégoire BARBEDOR / Tubas, Serpent & Électronique

« Musicien et technicien de spectacle vivant, autodidacte dans l’un comme dans l’autre, il se promène à travers le monde depuis 20 ans tantôt avec des cirques nouveaux comme Les Colporteurs et Gosh, tantôt en rue avec la compagnie 1 Watt de Pierre Pilate ou pour les installations lumineuses Keyframes avec le Groupe Laps. Dans des salles « au chaud » pour des créations sonores spatialisées pour la danse contemporaine avec les compagnies Ambitrix et l’Yeuse mais aussi régisseur son et vidéo pour le théâtre avec Joël Pommerat, Paul Desvaux ou Gabriel Dufay. Et enfin de la régie plateau et lumière pour l'ensemble Nautilis.

Un parcours musical à peu près aussi éclectique :Au tuba, de la Fanfare (Babelouze de Michel Massot) à l’Orchestre (Brass Band de Blaye et Orchestres d'Harmonie) mais aussi de plus petites formes comme Kilva Ferbo, l’ensemble de cuivres bruxellois Labsis, la fanfare de chambre Bêtep ou encore Moger (Quintet de Basses) et Moger Orchestra (Moger + 10 soufflants).

Du laptop dans des projets plus électroniques comme GT6, TGNT et dernièrement en y rajoutant le serpent : La Loupe (spectacle visuel et musical), Pobl ‘ba’r Machin[e] (KBA#6 Electro Trad) et Cho Mou (projet spatialisé).

Toujours un pied du côté des musiques improvisées avec le CEPI, Peter Jacquemyn & Jan Pillaert que ce soit au tuba ou en électro-acoustique avec objets « électronisés » comme une étagère, un vélo ou une table, synthé analogique et theremin) avec Régis Bunel dans Pink’s not Red ou au sein des Musiques Têtues.

A la composition, on trouve du « conventionel » avec même de la direction pour le Bide Bang Venteux (un orchestre/fanfare d’une quinzaine de musiciens) et des pièces d’éléctroacoustique avec l’utilisation de logiciels modulaires comme Usine pour des installations sonores ou des créations spatialisées.»